LA RIVIERE

Entre Pyrénées et Atlantique coulent des rivières puissantes qu’on appelle les gaves. Les champs de maïs les assoiffent, les barrages bloquent la circulation du saumon. L’activité humaine bouleverse le cycle de l’eau et la biodiversité de la rivière. Des hommes et des femmes tendent leur regard curieux et amoureux vers ce monde fascinant fait de beauté et de désastre.

Un film de Dominique Marchais

ALBOUSSIERE (Temple)
Vendredi 7 juin – 21h

Tarifs habituels

SOYEZ CURIEUX !

Le dispositif « Coup de coeur Cinéma Art & Essai » revient l’année 2024.

On vous propose chaque mois de découvrir en avant-première, un film sélectionné dans la liste des propositions du groupe Action Promotion de l’Association Française des Cinéma Art et Essai.

Soyez curieux ! Devenez acteur de la programmation de votre salle, en découvrant avant tout le monde, un film à venir.

VERNOUX
Lundi 03 juin – 20h30

LAMASTRE
Mardi 04 juin -20h30

L’ILLUSION DE L’ABONDANCE

A l’occcasion du festival TERRE SOLIDAIRE EN MOUVEMENT : La Paix, vivre ensemble et autres mondes, nous vous proposons de découvrir le film L’ILLUSION DE L’ABONDANCE réalisé par Erika González Ramírez et Matthieu Lietaert, coproduit par le CCFD-Terre Solidaire. Le film nous plonge dans les combats de trois défenseuses des droits humains et de l’environnement en Amérique latine. Parfois au péril de leur vie.

Pour plus d’infos cliquez ICI

LAMASTRE
Dimanche 2 juin 14h30
Séance suivie d’un débat et d’un verre de l’amitié

CINE CONFERENCE

Cette conférence de Bamchade Pourvali accompagne trois courts métrages qui traduisent différentes approches du documentaire : le film ethnologique, le documentaire utopique et social, et le film écologique. Produites par Argos Films et rassemblant trois grands noms du documentaire : Mario Ruspoli, Joris Ivens et Chris Marker, ces oeuvres interrogent aussi bien la vie d’une communauté, d’une ville que l’avenir de la planète.

Tournés sur trois décennies, Les hommes de la baleine (1956), A Valparaiso (1962) et Vive la baleine (1972), proposent un tour du monde maritime sur la relation de l’homme à la nature. Qu’il s’agisse des pécheurs des Açores au milieu des années 1950, des habitants de Valparaiso au début des années 1960, ou de l’évolution de la pêche industrielle dans les années 1970, ces trois films mettent en lumière la lutte, l’harmonie ou la destruction dont l’homme est capable vis à vis des autres espèces, notamment du plus grand des mammifères : la baleine dont la relation à l’homme revêt un caractère réellement mythologique.

VERNOUX
Mercredi 17 novembre – 20h

Projet EAC en partenariat avec la CAPCA
Entrée libre